Espace Entreprise

Qu’est-ce que devenir maître d’apprentissage ?

 

Les formations de tuteur, les devoirs d’un maître d’apprentissage

Désignation et missions du maître d’apprentissage

 

Le maître d’apprentissage est directement responsable de la formation de l’apprenti et assume la fonction de tuteur de ce dernier.
Il a pour mission de contribuer à l’acquisition par l’apprenti dans l’entreprise des compétences correspondant à la qualification recherchée et au titre ou diplôme préparés, en liaison avec le CFA.

C. Trav. Article L. 6223-5

Conditions pour être maître d'apprentissage

 

Le maître d’apprentissage doit être majeur et offrir toutes garanties de moralité.

C. Trav. Article L. 6223-22

Le décret n° 2011-1358 du 25 octobre 2011 relatif à l'expérience professionnelle des maîtres d'apprentissage modifie l’art. R6223-24 (V) du code du travail.

Conditions de compétence professionnelle

Le maître d’apprentissage doit :
- être titulaire d’un diplôme ou d’un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti et d’un niveau au moins équivalent,
- justifier de deux années d’exercice de l’activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé par l’apprenti.

OU

- être sans titre ou diplôme mais justifier de trois années d’exercice de l’activité professionnelle correspondant à la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé par l’apprenti,
- d’un niveau minimal de qualification déterminé par la commission départementale de l’emploi et de l’insertion [CODEI],

OU

- être sans titre ou diplôme mais justifier d’une expérience professionnelle de trois ans en rapport avec le diplôme ou le titre préparé par l’apprenti,
- avoir l’avis favorable du recteur, du directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt ou du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

L’absence de réponse dans un délai d’un mois à compter de la saisine de l’autorité compétente vaut avis favorable.

C. Trav. Article L. 6223-24

Attention, le décret du 25 octobre 2011 complète également l’article R. 6223-24 précité afin de préciser que les « stages et les périodes de formation effectués en milieu professionnel, dans le cadre d’une formation initiale ou continue qualifiante prévue à l’article L. 6314-1, ne sont pas pris en compte dans le décompte de la durée d’expérience requise. »

Journées d’accompagnement à la fonction de maître d’apprentissage (tuteur)

Nous organisons chaque année une « journée d’accompagnement à la fonction de maître d’apprentissage », qui permet :
- de mettre en oeuvre les différents facteurs favorisant l’accueil du jeune, son intégration dans l’entreprise ;
- d’identifier le besoin de formation du jeune et de lui présenter les objectifs et le contenu de sa formation en entreprise ;
- de connaître la psychologie du jeune et son rapport au travail ;
- de mobiliser les situations de travail qualifiantes favorisant la transmission de savoir-faire ainsi que l’acquisition de la qualification et l’obtention du diplôme par l’apprenti ;
- d’évaluer les compétences et la progression du jeune professionnel ;
- d’assurer l’interface avec les partenaires de la formation pour favoriser la réalisation d’une alternance intégrative réelle.
A cette occasion, un guide du maître d'apprentissage vous est remis.

Pour en savoir +, contactez-nous

AFANEM : 5 rue du Cardinal Mercier - 75009 PARIS / Tél. 01 40 82 91 44 / Fax. 01 40 82 91 45
Nous contacter - FNAS - FEDENE - SNEFCCA